Surveillance épidémiologique du cancer à partir des registres de cancers et des causes de décès

Le programme de partenariat scientifique entre le réseau Francim, le service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL), l’Institut national du cancer (INCa) et l’Institut de veille sanitaire (InVS) assure la mise à disposition régulière d’indicateurs épidémiologiques essentiels pour la surveillance épidémiologique du cancer (incidence, mortalité, survie, prévalence). Ces indicateurs sont obtenus à partir d’analyses statistiques des données d’incidence recueillies par les registres de cancers et des données de mortalité fournies par le CépiDc de l’Inserm.

Les données d’incidence sont disponibles pour environ 20% de la population et les données de mortalité sont disponibles pour la France entière. L’incidence est ainsi estimée au niveau national, à partir d’une modélisation de ces données. Deux types d’analyses sont réalisés pour estimer l’incidence et la mortalité par cancer en France :

  • une analyse détaillée des tendances de l’incidence et de la mortalité, actualisée tous les cinq ans ;
  • des projections de l’incidence et de la mortalité pour l’année en cours, actualisées chaque année, et reposant sur le choix d’un scenario d’évolution privilégié, retenu parmi 3 scenarii possibles basés sur la poursuite ou non des tendances les plus récemment observées.

Le développement méthodologique et la production sont assurés par le service de biostatistique des HCL. Des estimations régionales de l’incidence sont également produites, tous les cinq ans, selon la méthodologie utilisée pour l’analyse des tendances de l’incidence. Le réseau Francim et le service de biostatistique des HCL ont également publié des estimations de la prévalence des cancers et de la survie des patients atteints de cancer.

Dernière modification le 24 septembre 2015

Retour à la page Les registres des cancers en France